POISSON D'AVRIL

Publié le par lunker fisher

Nous somme le 1er avril, Il fait beau et Bruno et moi décidons de retourner la ou j'avais fais mon bass de 51cm une semaine plus tôt.

 

L'avantage de ce spot, c'est qu'il est composé de 3 lacs. Nous décidons donc de faire un lac chacun avec Nono histoire de voir si les bass sont actifs sur 2 de ces 3 lacs.

 

Nous mettons les floaat a l'eau et c'est parti pour une petite apres midi peche.

 

Je commence à peigner la berge au soleil au jig mais rien a faire pas un poisson. Je continue en prospectant la berge opposée qui est un peu plus fournie en bois mort et autres caches que mister largemouth affectionne particulièrement.

Mais apparemment la pêche s'annonce difficile. Je touche enfin un premier poisson au jig, un petit bass de 33cm. Sur les hot spot du lac point de touche. Arrivé a coté d'une toute petite conche ou j'aurais une touche mais non concrétisée, je lance mon jig, j'attends qu'il touche le fond et je le ramène tout doucement par à-coup. Petite touche discrete et je vois mon fil qui revient dans ma direction sanction immédiate avec un bon ferrage appuyé et le combat s'engage. Le poisson est puissant mais ma Délivrance Hard Bait Spécial fait le job et contre tout les rush du bass. Je le sort de l'eau et je le mets dans la bourriche flottante afin de pouvoir faire la photo lorsque Bruno m'aura rejoint. Je l'estime a un peu plus de 45.

 

Il commence a se faire tard et plus aucune touche a l'horizon. Nous décidons donc de faire la photo du bass et de le remettre a l'eau.

 

En le sortant de la bourriche, je me rend compte qu'il est un peu plus grand que prévu.je demande a Nono si ilm a un metre. Nous mesurons le bass et oh surprise, le metre annonce 53 cm !!!

 

Record battu d'un centimetre pour moi. Cela faisait 4 ans que j'avais mon record perso a 52 cm avec un bass pris en Espagne. Enfin je reussi a battre mon record.

 

P1010474

 P1010490.JPG

Bass 53 cm combot Hard Bait Special/moulinet core 101

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article